vendredi 6 août 2010

Back to competition !

Ttraduction approximative : "Mon dos est de retour à la compète !"

Bref retour sur la fin en queue de poisson de la PWC grèque :
Fin de la troisième manche, après deux points bas à 20m/sol, je me retrouve parmis les "survivants" des conditions anémiques du jour, de nouveau très bas.
Déjà fatigué par les deux points bas précédents et un besoin naturel qui commence à devenir pressant, je me concentre à l'extrême sur mes sensations de vol pour m'accrocher à une petite bulle qui glisse doucement au pied de la montagne et qui pourrait finir par s'arracher du sol.
Je fais ainsi 20 tours avec un rendement légèrement négatif, ce qui me fait passer progressivement de 50m/sol à 30m/s. Dans le 21è tour, j'élargis un peu pour tenter de relocaliser ma bulle qui m'échappe... et je la perd totalement ainsi que 10 mètre supplémentaires qui me mettent à 20m/s !!!
Là mon regard se tourne enfin vers le sol et je découvre que l'espace est réduit... du fait de mes 20m d'altitude... Attero "panique" entre deux haies et deux lignes, qui se termine par un décro assymétrique à 3m/sol.
Bilan : Fracture/tassement de L2, stable et non neurologique.

6 semaines de convalescence plus tard, me revoici avec un dos quasi neuf et une grosse envie de voler.
La remise en question a été profonde, les causes de l'accident sont analysées et digérées. La version courte : surmotivation et fatigue de fin de manche qui réduisent la prise d'infos.

J'ai réglé un problème basique mais important, les besoins naturels : dorénavant, penilex systématique !
Les objectifs sont revus, avec 3 mots choisis pour cette étape portugaise :

Sécurité
Plaisir
Entrainement

Nous sommes arrivés hier soir à Linhares, au NE du Portugal, après 1500km de route. La majorité des Français est au camping gratuit près du PC. Confort spartiate mais WIFI et un peu d'ombre !
L'accueil portugais est excellent et le PC est situé dans un bel hôtel avec piscine, à laquelle nous avons aussi accès :-)

Auourd'hui le vent qui a soufflé fort toute la nuit, nous empêche de voler. Peut-être un petit vol ce soir ou demain si le vent baisse comme prévu. Le site est petit, avec du vol qui s'annonce principalement en plaine. L'extraction sera un des aléas possibles, car le vent peut jouer les troubles fête, voire la brise de mer possible dès le début d'après-midi.
Richard Gallon, prévoyant, a pris son kite ! A quand une coupe du monde avec de bonnes conditions ? Ah oui, il y a eu Chelan !

A demain pour le warm up

2 commentaires:

Maxime a dit…

Bons vols à toi et à toute la troupe. Prends soin de toi!

En espérant pour vous avoir été le chat noir du début de saison...

Blogger a dit…

Sprinter - Function One (160BPM)