samedi 3 avril 2010

2ème manche, Tout bon !

Petite video de l'arrivée au goal, on voit Luca en premier, puis c'est moi qui pose sur une grosse prise de vitesse. Après, c'est la meute qui arrive et le cameraman s'attarde sur les pilotes et leurs engins...

Bassano Meeting 2010 "Task2 finishing line" from Gigi on Vimeo.



Bon aujourd'hui, j'ai mieux volé. Hier c'était la voile qui m'avait sauvé sur la rentrée au goal. Aujourd'hui, quelques petites erreurs, mais j'ai bien volé dans l'ensemble. Pendant 35km, j'ai suivi le groupe de tête avec un peu de retard, mais rien de grave.
Photo depuis le plaf en début de manche, par Jonathan Marin

Sur la fin de manche, je me suis activé pour me hisser en haut de la grappe de tête. Puis sur cette lancée, je me suis échappé dans le sillage de Yassen. Le parcours se terminait par 20km en plaine.
Yassen n'est pas impressionné, il part devant malgré l'ombre... Je pense que çà ne passera pas. Du coup je reste au relief et continue à avancer un peu pour mieux préparer le départ en plaine (cf : image de ma trace Vs la trace de Luc, resté dans le gpe de tête).
Un peu isolé, j'attends que d'autres me rejoignent. Collé au plaf, je surveille le groupe "de tête" qui enroule 1km derrière. Les cadors sont tous dans ce groupe. Personne avec moi. Yassen est loin devant dans la plaine, mais je l'imagine en train de galèrer seul...
Le groupe décide de quitter le relief en diagonale vers la balise. Mieux placé, je n'ai qu'à partir en direction de la balise pour les rejoindre tranquilement... en haut de la grappe ! La R10 est vraiment perfo...
Ensuite, le groupe s'agglutine dans un thermique anémique. Survie collective, efficace ! Plus loin, le ciel se réouvre un peu et on trouve un +1. La balise est claquée, demi-tour, mais le vent de sud ne nous aide toujours pas sur cette branche. Il reste une balise de contournement à 11km à l'ouest, puis on sera poussés sur les 3 derniers km vers le goal (direction nord-est).
Konrad craque à son tour. Il quitte le groupe pour tenter un coup plus au nord, où une voile isolée semble bien monter. Cà sent le mauvais plan, car il s'isole... La suite prouvera que j'avais raison, il rentrera avec plusieurs minutes de retard. Quant-à Yassen, je ne le vois plus (pour cause, il est déjà posé à la balise que nous venons de tourner...
Commence la préparation du sprint final, comme en cyclisme. On s'applique dans le thermique, on s'observe. Certains commencent à accélérer de tps en tps comme pour simuler des départs. On surveille notre finesse requise et instantanée.
Luca Donini part le premier, à finesse 11 environ. C'est trop pour nous. On le laisse partir. Plus loin, je me décide à 9,3. Je mets le premier barreau et les autres ne m'emboitent pas le pas. Luca est devant et je le vois prendre une descendance... puis remonter à l'approche de la dernière balise. Je ne lâche pas mon premier barreau, sentant que çà passera. Balise claquée, demi-tour pour les 3 derniers km, légèrement poussé par le vent. Je pousse un peu le 2ème barreau, bien concentré car si je ferme, outre le risque de vrac, je pourrais bien aussi perdre de l'altitude et ne pas rentrer ! (plusieurs pilotes m'ont d'ailleur confié avoir fermé dans ce dernier glide).
Je rattrape un peu de temps sur Donini, mais il reste 34 secondes d'écart. 2ème, çà sera suffisant pour aujourd'hui.
Au général, je passe 2ème (Konrad et Yassen ont craqué). Luc termine 7ème de la manche et garde la tête à 34 points devant moi. Luca se rapproche, à 26 points derrière. A noter que 4 points seulement derrière Luca, il y a Johachim Oberhauser, un Italien sympa en R10. C'est lui qu'il faut encourager, si on veut un podium de R10 lundi ;-)

Pour finir, la trace de Luc (rouge) et la mienne (bleue), histoire de comprendre ce qui précède :

Bonne nuit
A demain

5 commentaires:

choubakaile a dit…

Bravissimo ! Beau récit et bien sympa. Le podium ça y est ! Allez ! Allez !
Bravo aussi à Luc qui s'accroche.
Un podium de R10... Miam !

Icare a dit…

Yann ... le Saint Graal est à ta portée \O/!
Tel le Chevalier Noir des Monty Python ne laisse rien passer ;-)!
Que la force soit avec Toi ...

Georges a dit…

Pourrais-tu nous dire sous quelle voile vole Luca ?

Merci

jc.landreau a dit…

Super, merci pour ce récit, j'ai l'impression de l'avoir fait !!

Yann a dit…

Luca est sous une Boom 7, apparement de série. La voile est bonne mais le pilote est exceptionnel. Il quitte le groupe de tête le premier pour le sprint final, à environ 11 de finesse. Je pars le 2ème à 9,3 et je pousse plus fort, mais pas assez pour le rattraper (rien de sert de courir, il faut rentrer au goal...)
Bref, Respect pour Luca de tirer son épingle du jeu avec une voile moins perf, tout comme il l'avait fait face aux bbhpp à la super-finale de Poggio.